Le lotissement des Pâtisseaux à l’heure de choix importants

Publié le 3 mars 2019

Les études liées à l’aménagement du quartier des Pâtisseaux se poursuivent et permettent d’envisager une création officielle de ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) au 1er semestre 2019. Les rebondissements, qui ont été réguliers depuis le lancement de ce dossier il y a plus de 10 années déjà, se poursuivent encore. Retour sur une fin d’année 2018 et un début d’année 2019 marqués par des choix importants.

Pour rappel, 2 typologies de scénarii (pour plus de détails, cliquer ICI) ont été retenus pour les élus de Longuenée-en-Anjou et présentés en réunion publique en octobre 2018. Ces scénarii ont permis de se projeter sur différentes organisations de l’espace, notamment en variant les approches en termes d’affectation d’usage des terrains, mais surtout en termes de voirie. Parmi les possibilités offertes pour l’aménagement de voiries, l’une d’entre-elles envisageait la création d’une voie agricole contournant l’ensemble du quartier. Plébiscité par les élus, les agriculteurs et les habitants présents lors de la réunion publique, les travaux se sont poursuivis en intégrant cet aménagement, notamment en lien direct avec la Chambre d’agriculture.

Toutefois, de nouvelles réglementations sont venues alourdir les charges d’études et d’aménagement de la zone, pouvant impacter à terme le coût d’acquisition des terrain. La zone des Pâtisseaux ayant une surface de plus de 10 hectares, cette dernière est soumise à un décret de Septembre 2016 (art. R122-2 du Code de l’environnement) consistant à définir de nouvelles compensations agricoles collectives. Ces compensations peuvent être orientées vers des projets agricoles locaux. Estimée à quasiment 100 000 euros pour la zone des Pâtisseaux, cette compensation ne peut être orientée vers le projet de création de voie agricole (projet considéré comme non économique). Au regard du coût de création de la voie agricole (110 000 euros), à la perte de surfaces cessibles pour de futurs acquéreurs (300 000 euros) et à l’ajout d’une nouvelle compensation, les élus de La Meignanne souhaitent ne pas intégrer la voie agricole dans le projet de ZAC et préfèrent étudier d’autres pistes (voie agricole à réaliser en dehors de la ZAC, élargissements de voies partagées et de carrefours…).

Au-delà de cette déconvenue, il convient de préciser l’impact des nouvelles orientations souhaitées par les élus. La voie agricole évoquée concerne la partie Nord du quartier des Pâtisseaux, soit un secteur qui ne sera pas aménagé avant 4 ou 5 ans. Cette période sera mise à profit pour travailler d’autres pistes concernant le tracé ou le financement de la voie agricole, toujours en lien direct avec les partenaires publics, les agriculteurs locaux et les usagers.

Le projet d’aménagement des Pâtisseaux se poursuit malgré tout, et les élus ont bon espoir que les 1ers travaux puissent démarrer dès la fin d’année 2019…Suite au prochain rebondissement 😉